COALITION ANTI VIVISECTION Index du Forum


 FORUM DE LA COALITION ANTI VIVISECTION 
Ce forum est verrouillé !
Nouveau forum: http://forum.cav.asso.fr
Notre site internet: http://cav.asso.fr
Victoire Nepal -- Les Singes Seraient Liberer!!!!

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    COALITION ANTI VIVISECTION Index du Forum -> NOS CAMPAGNES -> Trafic de singes pour les laboratoires -> Nepal
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
toujours_pour_eux
Militant CAV
Militant CAV

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mar 2008
Messages: 423
Localisation: Partout

MessagePosté le: Dim 6 Sep 2009 - 18:23    Sujet du message: Victoire Nepal -- Les Singes Seraient Liberer!!!! Répondre en citant

VICTORY -- Nepal's government has decided to permanentlly halt the breeding of monkeys for vivisection and all the monkeys are to be released and rehabilitated from the farms back into the wild!!!

The Nepalese government had previously banned the export of monkeys after international pressure, after a fierce campaign with over 50 protests in 13 countries and countless emails being sent to the decision makers and anyone else who could influence them. Finally, through the tireless work of the local Stop The Monkey Business campaigners, and despite the American "diplomacy which verged on the poit of blackmail, the Nepalese government has accepted the inevitable and decided to also close the farms and release the monkeys. Forestry Minister Deepak Bohrais is quoted as saying, "We have decided not to allow the monkeys to be exported [so] we will ask [the breeders] to release the monkeys within a week." An Under Secretary of the Ministry was also quoted as saying "The Ministry has come to the conclusion that the monkeys should be released to their natural environment.". A letter from the Ministry of Forestry ordering their immediate release has now been sent to Pravesh Man Shrestha, an American paid veterinary surgeon who has been breeding the captured monkeys at for the past five years. He visited the SFBR for "training" and was also present during the American trapping expeditions in 2004, (where it is alleged that at least some of the monkeys were taken from holy temples).

No monkeys were ever exported from Nepal, despite at least one scare when 25 monkeys were less than one week from being transported to the Southwest Foundation for Biomedical Research (SFBR) in the United States! This attempt showed the desperation of the Americans and really exposed the importance of the international campaign. For the SFBR to get even 25 of Nepal's monkeys might have been enough for them to replenish their breeding stocks for 20 years or more. Thanks to a rapid international mobilisation and swift diplomacy on the ground, the monkeys were saved and a petition was made to the Supeme Court of Nepal to outlaw any exports until the legality of monkey farming was decided. After consulting the Department Heads of the Minster Bohara came to the conclusion that it was illegal to export the monkeys, although this decision was forced upon the Ministry as the Supreme Court was about to rule that exporting monkeys was not in the "public interest" of the Nepalese people. Faced with either a humiliating defeat or making a popular decision and profiting from the situation, they made the obvious choice.

The most important factor in the Supreme Court's decision was the image Nepal would portray to potential travellers, and again this was where international solidarity really counted for Nepal's monkeys! The massive volume of emails being sent from the all over the world and all the visible demonstrations shaming Nepal in front of thousands of passers-by, (especially at the Tourism Expos), was simply too much for them to ignore. The affects of the huge information campaign directed to Nepal's tourism industry and constructive dialogue with many Nepalese Ambassadors also had a big impact on the decision, and this pressure combined with the persistance and tenacity of the local campaigners in Nepal was more decisive than the American's threats. However, until now, the Nepalese government had been unwilling to address the monkey farms directly. With the export ban in place, nearly 400 monkeys had remained caged in the breeding farms awaiting an uncertain future. described as "private property". Now, 6 months after the export ban was imposed, monkey farming has also been banned and all the monkeys are to be rehabilitated back into the wild!

The G2H Team would like to pay tribute to the latest Minister of Foresry, Minster Bohara, who has shown the compassion and enlightenment that embodies the true spirit of the Nepalese people in defending Nepal's sacred monkeys from the greed and arrogance of the American bio-medical research industry. To close the farms was a hugely courageous decision in the face of immense pressure from American "diplomacy" and we now call on Nepal's government to reject any demands for compensation from the greedy Americans, who will no doubt want to recover some of the $8M US tax dollars they lost in this corrupt venture. We wish to remind everyone that the American "researchers" shamelessly broke Nepalese and International law with their poaching expedition in 2003 and they deserve no compensation for bribing the corrupt, and now overthrown, Kng Guyandendra.

It should never be forgtten that the battle to save Nepal's monkeys was about more than the nearly 400 monkeys who will now run free where they belong, or even for their offspring who will now be born into their natural environment. The campaign to save Nepal's monkeys was an opportunity to strike a savage blow against the global primate research industry where it was weakest. In the American's own words they admit that their breeding "stock" of "indian type" rhesus have now become "dangerously inbred" and there is a desperate shortage of fresh DNA to replenish their "stocks". Nepal represented one of the last few places they could harvest these precious animals and so there can be little doubt the Americans would have turned Nepal into another Mauritus, had they not met such strong resistance.  If the current export bans remain in India, Bangladesh and now Nepal, then in a few short years we could finally have removed the precious "indian type" rhesus monkey, (an entire sub-species), from research labs altogether. Many "scientists" agree that the results from the "indian type" rhesus cannot be reproduced in the "chinese type" rhesus, thus we can hope to see a lot of "research" data invalidated because it can no longer be reproduced due to a lack of available "indian type" rhesus monkeys!

There are too many people who deserve to be mentioned for their part in this fantastic achievement, from those who organised the protests to those who sent a single email or signed a petition, however some simply cannot go without mention...such were their immense contributions to the campaign: Manoj Gautman, (award winning activist and the true saviour of Nepal's monkeys), who campaigned for Nepal's monkeys from the very start and the mastermind behins the Stop Monkey Business campaign in Nepal; Lucia de Vries, (freelance journalst and Stop The Monkey Business activist), who was responsible for the internationalisation of the campaign and instigator of the involvement of G2H; Shirley McGreal (founder of the IPPL), who provided endless research, support and practical advice on primates to the STMB campaign; Michael Budkie, (Stop Animal Exploitation Now), who provided such valuable data from the SFBR about the farms; their funding, population and mortality rates of the monkeys which provided us with such damning evidence; Dr Jane Goodall, (Conservationist), who had such constructive dialogue witht the Nepalese government and provides funding for Manoj's "Roots and Shoots" conservation group, and so many more people who's names we won't mention, but who's dedication and hardwork we'll never forget.

We sincerely hope that those of you who have read this far are now feeling inspired to take action for other campaigns. The anti-vivisection movement is making great gains and there are so many great campaigns that are worthy of your support. We firmly believe that the abolition of primate experiments in Europe is a realistic and achievable goal, which could represent a tipping point for global primate research and we urge all of our European supporters to pursue this goal. The activists who worked on the Nepal campaign are moving on to other projects and the Gateway To Hell campaign is now disbanding, but the fight against the global primate industry continues. Many great victories still lie ahead and many weaknesses are yet to be exploited, however the global primate trade is on our doorsteps and this is where it must also be fought. We will continue to monitor the situations in Nepal and with Air Mauritius closely, and if needs must then the Gateway to Hell campaign will return to action. G2H was always about taking on the primate supply chain at it's weakest points, and in our view it's weakest points are currently in our own countries, so we hope to see more pressure against the primate abusers on a local level. Great changes can be made by the smallest things, so please support your local campaigns in whatever way you can; but the greatest lesson we can learn from this campaign is the importance of international solidarity, global action results in global change, so think globally and act locally!!!

The full magnitude of thiis achievement is yet to be realised but  on behalf of the nearly 400 monkeys who are about to experience life in their natural environment, and on behalf of their offspring who will never know captivity, we offer you our heartfelt gratitude and thanks. There will be no further response from the G2H email address so, for those who wish to offer thanks or congratulations, we instead ask that you offer them to the Enlightened and Honourable Minister Deepak Bohara who is the true saviour of Nepal's monkeys.

Address:--

Enlightened and Honourable Minister Deepak Bohara
Ministry of Forests and Soil Conservation,
Singhadurbar,
Kathmandu
Nepal

Telephone: 977-1-4220067
Fax:  977-1-4223868
Email: info@mofsc.gov.np

Finally we leave you with the inspirational words of Margaret Mead, (Anthropologist & Peace Activist):--

"Never forget that a small group of dedicated, thoughtful people can change the world. Indeed, it's the only thing that ever has."

Until we are all free,
The Gateway to Hell Team
_________________

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Dim 6 Sep 2009 - 18:23    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
HLS_BASTA
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 13 Sep 2009 - 22:51    Sujet du message: Victoire Nepal -- Les Singes Seraient Liberer!!!! Répondre en citant

Yes! C'est une bonne nouvelle! 
Comme quoi la lutte collective est efficace  Okay

Qui veut faire la traduction? Wink
Revenir en haut
Libby
Administratrice

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mar 2008
Messages: 918
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun 14 Sep 2009 - 17:58    Sujet du message: Victoire Nepal -- Les Singes Seraient Liberer!!!! Répondre en citant

Idea Pourrait-on se partager la tâche à plusieurs? Des volontaires? 
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Libby
Administratrice

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mar 2008
Messages: 918
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar 15 Sep 2009 - 20:38    Sujet du message: Victoire Nepal -- Les Singes Seraient Liberer!!!! Répondre en citant

Voici le texte traduit par Google. Je vous ferai une version plus lisible dès que possible. (désolée, je vais me grouiller)

VICTOIRE - Le gouvernement du Népal a décidé de suspendre permanentlly l'élevage de singes pour la vivisection et de tous les singes doivent être libérés et réhabilités dans les fermes dans la nature!

Le gouvernement népalais avait déjà interdit l'exportation de singes après la pression internationale, après une campagne féroce avec plus de 50 manifestations dans 13 pays et les innombrables courriels envoyés aux décideurs et à tous ceux qui pourraient les influencer. Enfin, grâce au travail inlassable des militants locaux Stop The Monkey Business, et malgré l'Américain "diplomatie qui touchait au poit de chantage, le gouvernement népalais a accepté l'inévitable et a décidé de fermer également les fermes et la libération des singes. Ministre des Forêts, Deepak Bohrais est cité comme disant, "Nous avons décidé de ne pas autoriser les singes destinés à être exportés [si] nous allons demander [les éleveurs] pour libérer les singes dans une semaine." Un sous-secrétaire du ministère a également été cité comme disant " Le Ministère en est venu à la conclusion que les singes devraient être libérés à leur environnement naturel ».. Une lettre du ministère des Forêts ordonnant leur libération immédiate a été envoyé à Pravesh Man Shrestha, un Américain payé médecin vétérinaire qui fait l'élevage des singes capturés au cours des cinq dernières années. Il a visité la SFBR en "formation" et fut également présent lors des expéditions américaines de piégeage en 2004, (où il est allégué qu'au moins certains de ces singes ont été prises dans les temples sacrés).

Les singes ne sont jamais exportées en provenance du Népal, malgré au moins une alerte lorsque les 25 singes étaient moins d'une semaine d'être transporté à la Fondation du Sud-Ouest pour la recherche biomédicale (SFBR) aux Etats-Unis! Cette tentative a montré le désespoir des Américains et réellement exposés sur l'importance de la campagne internationale. Pour la SFBR pour obtenir même 25 de singes du Népal aurait pu être suffisant pour eux de reconstituer leurs stocks d'élevage pendant 20 ans ou plus. Merci à une mobilisation internationale rapide et la diplomatie rapide sur le terrain, les singes ont été sauvés et une pétition a été adressée à la Cour Supeme du Népal visant à interdire toute exportation jusqu'à ce que la légalité de l'agriculture singe a été décidé. Après avoir consulté les chefs de département de la Bohara ministre est arrivé à la conclusion qu'il était illégal d'exporter les singes, même si cette décision a été imposée au ministère ainsi que la Cour suprême était sur le point de règle que l'exportation des singes n'était pas dans «l'intérêt public» de le peuple népalais. Face à ce soit une défaite humiliante ou de prendre une décision populaire et profite de la situation, ils ont fait le choix évident.

Le facteur le plus important dans la décision de la Cour suprême était l'image du Népal donneraient l'image pour les voyageurs potentiels, et encore ce fut le cas de la solidarité internationale qui comptait vraiment pour les singes du Népal! Le volume massif de courriers électroniques sont envoyés depuis le tout dans le monde et toutes les manifestations visibles du Népal honte devant des milliers de passants, (surtout à des Expos de tourisme), était tout simplement trop pour eux d'ignorer. Les effets de cette vaste campagne d'information adressée à l'industrie du tourisme du Népal et le dialogue constructif avec les Ambassadeurs de nombreux Népalais a également eu un impact important sur la décision, et cette pression combinée avec la persistance et la ténacité des militants locaux au Népal a été plus décisif que les menaces de l'Américain . Cependant, jusqu'à présent, le gouvernement népalais avait été réticente à aborder les fermes singe directement. Avec l'interdiction d'exporter en place, près de 400 singes était resté en cage dans les élevages en attente d'un avenir incertain. décrit comme une «propriété privée». Maintenant, 6 mois après l'interdiction d'exportation a été imposée, l'agriculture singe a également été interdite, et tous les singes doivent être réhabilités dans la nature!

L'équipe G2H tiens à rendre hommage au plus tard le ministre de l'Foresry, Minster Bohara, qui a montré de la compassion et de l'illumination qui incarne le véritable esprit du peuple népalais dans la défense des singes sacrés du Népal, de la cupidité et l'arrogance de la bio-médicales américaines recherche de l'industrie. Pour fermer les fermes a été une décision extrêmement courageuse face à l'immense pression américaine "diplomatie" et nous appelons maintenant le gouvernement népalais à rejeter toute demande d'indemnisation à l'avide Américains, qui voudront sans aucun doute à récupérer une partie des 8M $ US tax dollars qu'ils ont perdus dans cette entreprise de corruption. Nous tenons à rappeler à chacun que les "chercheurs américains" sans vergogne éclaté népalaises et internationales relatives à leur expédition braconnage en 2003 et ils ne méritent pas d'indemnisation pour soudoyer les corrompus, et maintenant renversé, Kng Guyandendra.

Il ne faut jamais forgtten que la bataille pour sauver les singes du Népal était bien plus que près de 400 singes qui va maintenant libre cours à laquelle ils appartiennent, ou même pour leur progéniture, qui va maintenant être nés dans leur environnement naturel. La campagne pour sauver les singes du Népal a été l'occasion de frapper un coup sauvage contre l'industrie mondiale de recherche sur les primates, où il a été plus faible. Selon les propres mots de l'Américain, ils admettent que leurs aires de reproduction «stock» de «type indien" rhésus sont devenus «dangereusement consanguines" et il ya un manque désespéré de l'ADN frais pour reconstituer leurs "stocks". Népal représentait l'un des endroits les dernières années, ils pourraient récolter ces animaux précieux et si il peut y avoir peu de doute que les Américains auraient tourné au Népal dans un autre Mauritus, s'ils n'avaient pas rencontré une forte résistance telle. Si les interdictions d'exportation en cours demeurent en Inde, au Bangladesh et maintenant le Népal, puis dans quelques années nous avons pu enfin avoir enlevé le type «précieux indian" singe rhésus, (tout un sous-espèces), des laboratoires de recherche tout à fait. De nombreux "chercheurs" d'accord que les résultats du type «Indien» rhésus ne peut être reproduit dans le type "chinois" rhésus, ainsi nous pouvons espérer voir beaucoup de «recherche» des données invalidée parce qu'elle ne peut plus être reproduite en raison d'une absence de disposition "de type indien" macaques rhésus!

Il ya trop de gens qui méritent d'être mentionnés pour leur part à cette réalisation fantastique, de ceux qui ont organisé les manifestations de ceux qui ont envoyé un simple email ou signé une pétition, mais certains ne peuvent simplement pas passer sous silence ... telles étaient leurs immenses contributions à la campagne: Manoj Gautman, (primé activiste et le véritable sauveur de singes du Népal), qui a fait campagne pour les singes du Népal depuis le début et le cerveau behins la campagne Stop Monkey Business au Népal; Lucia de Vries, (journalst freelance et Stop Le militant Monkey Business), qui était responsable de l'internationalisation de la campagne et l'instigateur de l'implication de G2H, Shirley McGreal (fondateur de la IPPL), qui a assuré la recherche sans fin, un soutien et des conseils pratiques sur les primates à la campagne STMB, Michael Budkie, (arrêt exploitation animale Now), qui a fourni ces données de valeur de la SFBR sur les fermes; leur financement, la population et les taux de mortalité des singes qui nous a fourni des preuves flagrantes telles, le Dr Jane Goodall, (conservation), qui avait par exemple dialogue constructif avec le gouvernement népalais et fournit des fonds pour "Manoj's Roots and Shoots" groupe de conservation, et donc beaucoup plus de personnes dont les noms ne seront pas abordés, mais qui est le dévouement et travail acharné que nous n'oublierons jamais.

Nous espérons sincèrement que ceux d'entre vous qui ont lu jusqu'ici se sentent de plus inspiré pour prendre des mesures pour d'autres campagnes. Le mouvement anti-vivisection fait des gains considérables et il ya tant de grandes campagnes qui sont dignes de votre soutien. Nous croyons fermement que l'abolition des expériences sur les primates en Europe est un objectif réaliste et réalisable, qui pourrait constituer un point de dépôt en recherche sur les primates mondial et nous demandons instamment à tous nos supporters européenne à poursuivre cet objectif. Les militants qui ont travaillé à la campagne du Népal sont de passer à d'autres projets et la campagne Passerelle vers l'enfer est le démantèlement maintenant, mais la lutte contre l'industrie mondiale continue de primates. Beaucoup de grandes victoires sont encore à venir et beaucoup de faiblesses doivent encore être exploitées, mais le commerce des primates mondiale est à nos portes et c'est là où il doit également être combattu. Nous continuerons de surveiller la situation au Népal et en étroite collaboration avec Air Mauritius, et s'il le faut alors la porte d'entrée de l'Enfer campagne sera de retour à l'action. G2H a toujours été question de prendre sur la chaîne d'approvisionnement des primates à elle est plus faible points, et à notre avis, les plus faibles de points sont actuellement dans notre propre pays, afin que nous espérons voir plus de pression contre les agresseurs des primates au niveau local. De grands changements peuvent être effectués par les plus petites choses, de sorte s'il vous plaît appuyer vos campagnes locales de toutes les façons que vous pouvez, mais la plus grande leçon que nous pouvons tirer de cette campagne est l'importance de la solidarité internationale, des résultats d'une action mondiale sur le changement global, pensez donc au niveau mondial et agir localement!

Toute l'ampleur de la réalisation thiis doit encore être réalisé, mais pour le compte de près de 400 singes qui sont sur le point d'expérimenter la vie dans leur milieu naturel, et au nom de leurs enfants qui ne sauront jamais la captivité, nous vous offrons notre profonde gratitude et ses remerciements . Il n'y aura pas de nouvelle réponse de l'adresse e-mail G2H Donc, pour ceux qui souhaitent offrir des remerciements ou de félicitations, nous demandons au contraire que vous les offrir à la Lumière et l'honorable ministre Bohara Deepak qui est le véritable sauveur de singes du Népal.

Adresse: --
Éclairés et honorable ministre Deepak Bohara
Ministry of Forests and Soil Conservation,
Singhadurbar,
Katmandou
Népal

Téléphone: 977-1-4220067
Fax: 977-1-4223868
Courrier électronique: info@mofsc.gov.np

Enfin, nous vous laisser sur les mots inspirés de Margaret Mead, (anthropologue et activiste de la paix): --

"N'oubliez jamais qu'un petit groupe de dévoués, des gens réfléchis puisse changer le monde. En effet, c'est la seule chose qui ait jamais fait."
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
toujours_pour_eux
Militant CAV
Militant CAV

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mar 2008
Messages: 423
Localisation: Partout

MessagePosté le: Mar 15 Sep 2009 - 21:08    Sujet du message: Victoire Nepal -- Les Singes Seraient Liberer!!!! Répondre en citant

Merci Libby...tu es une etoille
  Okay
_________________

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Libby
Administratrice

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mar 2008
Messages: 918
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu 17 Sep 2009 - 15:04    Sujet du message: Victoire Nepal -- Les Singes Seraient Liberer!!!! Répondre en citant

toujours_pour_eux a écrit:

Merci Libby...tu es une etoille
  Okay

Attends, ce n'est que le travail d'un traducteur automatique. Je vous ferais une jolie version demain!
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Libby
Administratrice

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mar 2008
Messages: 918
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven 18 Sep 2009 - 21:00    Sujet du message: Victoire Nepal -- Les Singes Seraient Liberer!!!! Répondre en citant

(N'hésitez pas à me corriger s'il y a des erreurs... je n'ai plus trop les yeux en face des trous!) 

    
VICTOIRE - Le gouvernement népalais a définitivement mis un terme à l'élevage de singes pour la vivisection et tous les singes vont être réhabilités et libérés!     

Le Népal avait commencé par interdire l'exportation de singes suite à la pression internationale, une campagne acharnée avec plus de 50 manifestations dans 13 pays et les innombrables courriels envoyés aux décideurs et à tous ceux qui pouvaient les influencer. Enfin, grâce au travail inlassable des militants locaux de Stop The Monkey Business - et malgré les contestations américaines qui frôlaient le chantage diplomatique - le gouvernement népalais a accepté l'inévitable et a décidé de fermer les élevages et de faire libérer des singes.    
Le ministre des Forêts, Deepak Bohrais, a été cité disant « Nous avons décidé de ne pas autoriser l'exportation des singes, nous allons [donc] demander [aux éleveurs] de libérer les singes dans une semaine. » Un sous-secrétaire du ministère a également été cité disant « Le Ministère en est venu à la conclusion que les singes devraient être relâchés dans leur environnement naturel ».     
Un courrier ordonnant leur libération immédiate a été envoyé à Pravesh Man Shrestha, le chirurgien/vétérinaire qui élevait les singes depuis cinq ans pour le compte des américains. Il avait reçu une formation aux États-Unis, à la Southwest Foundation for Biomedical Research (SFBR) et était présent lors des expéditions américaines de piégeage en 2004 (pendant lesquelles une partie des singes aurait été capturée dans des temples sacrés).    

Aucun singe n'aura été exporté mais il y a tout de même eu un moment de panique après que l'alerte ait été donnée concernant un premier lot de 25 singes qui allait être expédié vers la SFBR aux États-Unis! Cette tentative a révélé le désespoir des Américains et démontré l'importance d'une campagne internationale. Pour la SFBR, 25 singes auraient pu suffire à renouveler leurs stocks d'élevage pendant 20 ans ou plus.    
Grâce à une rapide mobilisation internationale et aux négociations diplomatiques locales, les singes ont été sauvés et une pétition a été adressée à la Cour Suprême du Népal visant à interdire toute exportation jusqu'à l'élaboration d'une loi sur l'élevage de singes. Après avoir consulté ses chefs de département, le ministre Deepak Bohara a décidé d'interdire l'exportation de singes. Cette décision a probablement été motivée par la Cour Suprême qui était sur le point de voter contre l'exportation de singes, puisque cette dernière ne serait pas « d'intérêt public » pour le peuple népalais. Ne souhaitant pas risquer d'aller à l'encontre d'une future loi, le ministre judicieusement opté pour une décision qui deviendrait populaire.    

Le facteur décisif pour la Cour Suprême était l'image qu'offre le Népal aux voyageurs potentiels, et une fois de plus, c'est la solidarité internationale qui a vraiment joué en faveur des singes! Une masse de courriers électroniques a été envoyée depuis les quatre coins du monde et de nombreuses manifestations ont humilié le Népal devant des milliers de passants (surtout dans les salons sur le tourisme). Cette vaste campagne d'information adressée à l'industrie du tourisme du Népal et le contact avec différents ambassadeurs du Népal de par le monde, ont également eu un impact important sur la décision, et cette pression combinée avec la persistance et la ténacité des militants locaux au Népal ont été plus décisifs que les menaces et le chantage exercés par les américains.     

    
Cependant, jusqu'à présent, le gouvernement népalais avait été réticent à aborder les élevages directement. Suite à l'interdiction d'exporter, près de 400 singes sont restés prisonniers des élevages qui sont considérés comme «propriété privée».    
Maintenant, 6 mois après la loi sur l'interdiction d'exporter des singes, leur élevage a également été interdit et tous les singes doivent être réhabilités et relâchés dans la nature!

L'équipe G2H (Gateway To Hell) tient à rendre hommage au dernier ministre de la Forêt, M. le ministre Bohara, qui a montré la compassion et la bienveillance qu'incarne l'esprit du peuple népalais dans la défense des singes sacrés du Népal contre la cupidité et l'arrogance de l'industrie bio-médicale américaine.    
Il a fallu faire preuve de beaucoup de courage pour fermer les élevages alors qu'il y avait une immense pression « diplomatique » américaine et nous demandons maintenant au gouvernement népalais de rejeter toute demande d'indemnisation aux avides américains, qui voudront sans aucun doute récupérer une partie des 8M dollars US qu'ils ont perdu dans leurs tentatives de corruption. Nous tenons à rappeler que des « chercheurs » américains sans vergogne ont bafoué des lois népalaises et internationales lors de leur expédition de braconnage en 2003 et qu'ils ne méritent pas d'indemnisation pour avoir soudoyé le corrompu, et maintenant destitué, Roi Guyandendra.

Il ne faut jamais oublier que notre combat pour les singes du Népal va bien au delà de la remise en liberté des 400 singes et de la possibilité de faire naître leur progéniture dans leur environnement naturel.     
Cette campagne a permis de porter un coup à l'industrie mondiale de recherche sur primates et dans un domaine très sensible. Les américains admettent que leurs « stocks » de reproduction de macaques rhésus de « type indien » sont devenus « critiquement consanguins » et qu'ils manquent cruellement d'ADN frais pour rafraichir leurs « stocks ». Le Népal était l'un des rares endroits restants où les américains pouvaient récupérer ces précieux animaux et s'ils n'avaient pas rencontré une forte résistance, ils auraient probablement fait du Népal un nouvel « Ile Maurice ». Si les actuelles interdictions d'exportation demeurent en Inde, au Bangladesh et maintenant au Népal, il suffira de quelques années pour faire disparaître des laboratoires de recherche toute la sous-espèce du précieux singe rhésus de « type indien ».    
De nombreux « chercheurs » admettent que les résultats de recherches obtenus avec le singe rhésus de « type indien » ne peuvent être reproduits avec le « type chinois », ainsi nous pouvons espérer voir beaucoup de « recherches » invalidées parce qu'elle ne peuvent plus être reproduites sans macaques rhésus de « type indien »!    

Il y a trop de gens qui méritent d'être mentionnés pour leur participation à ce fantastique accomplissement, de ceux qui ont organisé les manifestations à ceux qui ont envoyé un simple email ou signé une pétition, mais certains doivent absolument être cités... si grandes étaient leurs contributions à la campagne: Manoj Gautman, palme d'or du militant et véritable sauveur des singes du Népal, a fait campagne depuis le début et il est le meneur de la campagne Stop Monkey Business au Népal; Lucia de Vries, journaliste freelance et militante de Stop Monkey Business, était responsable de l'internationalisation de la campagne et l'instigatrice de l'implication de G2H; Shirley McGreal, fondatrice de la IPPL, n'a cessé de faire des recherches, de soutenir et de donner des conseils techniques sur les primates à la campagne STMB; Michael Budkie, de Stop Animal Exploitation Now, a fourni les importantes informations de la SFBR concernant les fermes (leur financement, la population et les taux de mortalité des singes qui nous ont fourni de nombreuses preuves); le Dr Jane Goodall, conservatrice, qui a eu des discussions très constructives avec le gouvernement népalais et qui a fourni des fonds pour l'équipe de conservateurs de Manoj « Roots and Shoots ». Il y a de nombreuses autres personnes dont les noms ne seront pas mentionnés mais nous n'oublierons jamais leur dévouement et leur travail acharné.    

Nous espérons sincèrement que ceux d'entre vous qui ont lu jusqu'ici se sentent désormais inspirés pour se lancer dans d'autres campagnes. Le mouvement anti-vivisection fait des avancées considérables et il y a tant de grandes campagnes dignes de votre soutien. Nous croyons fermement que l'abolition des expériences sur les primates en Europe est un objectif réaliste et réalisable qui pourrait faire basculer la recherche sur les primates dans le monde. Nous demandons instamment à tous nos collaborateurs européens de poursuivre cet objectif.    
Les militants qui ont travaillé sur la campagne du Népal passent à d'autres projets et la campagne Gateway To Hell (G2H) se démantèle, mais la lutte contre l'industrie mondiale des primates continue. Beaucoup de grandes victoires sont encore à venir et beaucoup de faiblesses doivent être exploitées, mais le commerce mondial des primates est à nos portes et c'est là où il doit également être combattu. Nous continuerons de surveiller de près la situation au Népal et Air Mauritius, et s'il le faut G2H se remettra à l'action. G2H s'en est toujours prise à la chaîne d'approvisionnement des primates puisque c'est est un point faible, et d'après nous, les points les plus faibles sont actuellement dans nos propres pays, nous espérons donc voir se former de plus en plus de pressions locales. De grands changements peuvent être effectués par de petites actions alors soutenez s'il vous plait les campagnes locales de toutes les manières que vous pouvez; mais la plus grande leçon que nous pouvons tirer de cette campagne est l'importance de la solidarité internationale, une action internationale créé un changement mondial, pensez mondial et agissez localement!    

Toute l'ampleur de l'action n'est pas encore connue, mais au nom des 400 singes qui sont sur le point découvrir la vie dans leur milieu naturel, et au nom de leurs enfants qui ne connaitront jamais la captivité, nous vous témoignons notre profonde gratitude et remerciements.     
L'adresse e-mail de G2H est désormais inactive. Pour ceux d'entre vous qui souhaitent nous remercier, nous vous demandons de plutôt vous adresser à l'Éclairé et Honorable Ministre Deepak Bohara qui est le vrai sauveur des singes du Népal.    


Adresse:    

Éclairé et Honorable Ministre Deepak Bohara    
Ministry of Forests and Soil Conservation,    
Singhadurbar,
Katmandou
Népal

Téléphone: 977-1-4220067    
Fax: 977-1-4223868    

Courrier électronique: info@mofsc.gov.np    


Enfin, nous vous laissons sur les mots inspirés de Margaret Mead, (anthropologue et activiste de la paix): --

« N'oubliez jamais qu'un petit groupe de gens déterminés et réfléchis peut changer le monde. En effet, c'est la seule chose qui n'ait jamais marché. »    

_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:19    Sujet du message: Victoire Nepal -- Les Singes Seraient Liberer!!!!

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    COALITION ANTI VIVISECTION Index du Forum -> NOS CAMPAGNES -> Trafic de singes pour les laboratoires -> Nepal Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
FSGreen phpBB Template by SkaidonDesigns
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com